En savoir plus sur la boiterie de son cheval

labo-demeter

Le cheval est souvent victime de boiterie désagréable qui avertit la présence d’un désordre structurel ou fonctionnel d’une ou de plusieurs de ses jambes. Généralement, ce problème occasionne d’importantes répercussions à la condition de vie de l’animal et peut provoquer une certaine chute de performance.

Quels sont les origines d’une boiterie chez un cheval ?

La boiterie d’un cheval peut trouver différentes explications dont le plus plausible concerne le choc lors d’une chute, par exemple. A ce moment, l’animal présente une enflure ou une bosse à l’endroit où il a une affection. De nature bénigne, cette boiterie disparaîtra en quelques jours seulement. D’autres situations improbables viennent alimenter la thèse des origines de la boiterie chez le cheval. En effet, la présence d’un caillou dans la corne du sabot peut aussi générer une boiterie avec l’appui qui fait face à une douleur insoutenable. Ce problème peut être tout de même anticipé par la précaution d’assurer à ce que le cheval soit ferré ou paré convenablement. Par contre, le vétérinaire devrait être appelé pour soigner ce malaise si le maréchal-ferrant s’absente. Enfin, la boiterie trouverait aussi son origine de certaines douleurs à la jambe causées par des pathologies diverses telles l’arthrose ou la maladie naviculaire. Des traitements spécifiques sont prodigués pour garantir le rétablissement du cheval. A noter que les épaules, le grasset ou encore la rotule peuvent être suspectées comme à l’origine d’une boiterie.

Recourir à des soins naturels pour pallier les boiteries du cheval

Avant de tirer des conclusions sur la boiterie de son cheval, il est important de situer l’emplacement de la douleur et les origines de celle-ci. Le vétérinaire se chargera d’examiner l’animal dans différentes postures pour en établir un diagnostic fiable en vue de prescrire un traitement efficace pour soigner la boiterie du cheval. Bien qu’il existe de nombreux remèdes sur le marché, il est conseillé d’utiliser les produits naturels issus de la médecine alternative pour accompagner les soins préconisés. En principe, les remèdes s’administrent par voie orale ou en application locale selon leur fonction. Par contre, il faut veiller à ce que le laboratoire, fabricant du remède, soit apte à garantir l’efficacité de son produit. Les propriétaires de chevaux attendent à ce que les remèdes choisis soulagent rapidement les douleurs et accélèrent la guérison des articulations et des tendons de l’animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>