Le Code civil a reconnu les animaux domestiques comme étant des êtres sensibles et non plus comme des biens meubles. Un nouveau statut qui réduira, espérons-le, les maltraitances faites par les propriétaires peu scrupuleux.